Novembre 2009

Publié le par Ma-Ma

Baptiste Vanweydeveldt présente
"Abécédaires"


Cette série de dessins et de peintures que je nomme Abécédaire(s) est comme des lettres adressées au temps, sorte de vanités, qui préexistent à tout mon travail graphique(fig.1). Lettres par lettre selon un alphabet ancien (fig.2) auquel j’adjoins mes propres visions (croquis d’installation, cartographies mentales ou diagrammes qui structurent mon travail).

Ici, les outils sont sur la table ou à même le sol, je travaille par série de 5/6 dessins à la fois, par différentes expérimentations que je répète, qui profite à l’une et à l’autre. Le café, le vin, les encres, crayons, feutres et bics nourrissent et colorent la fibre du papier. J’essaie de produire un chaos d’où naîtra une forme nouvelle, des palimpsestes, des écritures et dessins automatiques issus de ce qui m’environne…Je les travaille jusqu’à les faire « tenir debout », ça aurait pu être le titre de l’exposition : Tenir debout, en équilibre quasi instable tel un funambule fragile tentant d’aller de l’autre coté de la lumière, depuis l’intérieur, derrière ma tête, de mes yeux jusqu’à ma main ; et se coucher sur le papier.

Comme Iguitur, j’écoute la voix de mes pères. Dans la lignée des dessins de Lascaux, les carnets de Léonard De Vinci, les notes de travail de Marcel Duchamp ou de Joseph Beuys. Je pense aussi à l’arte povera d’AntonioTapies ou aux graffitis de Cy Twombly, les collages de Robert Motherwell qui eux-mêmes puisent dans une écriture de la forme. Je pratique les sciences plastiques : j’observe pendant que ça sèche, je devine, renonce, essaie. Je médite sur la matière et ses formidables qualités de métamorphose, sur l’intelligence de la main, sur la qualité du renoncement pour ne rien noyer, cherchant à laisser la surface des choses apparaître comme monstrueusement belle, obscène et éphémère.

Pour la première fois, je décide de les montrer, de les céder au regard de l’autre. Ces abécédaires seront visibles dans les deux vitrines de la galerie Ma-Ma, comme deux hémisphères de mon cerveau, l’épiderme interne de ma pensée avoisinant les autres vitrines de la galerie marchande en cette période de fêtes qui a passé l’âge des bonnes résolutions. Je vous offre ce qu’il y a d’essentiel dans mon labeur, ce qui peut se présenter comme un coup d’épée dans l’eau pour cette société aux tendances sérieusement technocratiques…

En attendant, je réfléchis sur l’utilité de l’inutilité de l’art, aujourd’hui.

BV 11/2009

 












Baptiste Vanweydeveldt / Abécédaires
envoyé par galeriemama.
Les vidéos de la Galerie Ma-Ma ne sont volontairement constituées que de quelques vues rapides afin de montrer l'exposition en situation. Il est bien sur préférable d'aller sur place où l'exposition et les vitrines de la galerie sont disponibles à la vue 7/7 jours et 24/24h. On ne peut pas mieux faire...









Site internet et contact de Baptiste V. en cliquant l'O









photo MP




Sticker réactif sur vitrine Ma-Ma...
















Commenter cet article